Améliorer la sécurité des femmes

TCL POURSUIT SON ENGAGEMENT POUR AMÉLIORER LA SÉCURITÉ DES FEMMES DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN

LANCEMENT DES MARCHES EXPLORATOIRES SUR LES COMMUNES DE GRIGNY ET GIVORS

 

S’inscrivant dans le plan de lutte contre les violences faites aux femmes, le réseau TCL est le premier réseau français de transport urbain à avoir mis en œuvre des marches exploratoires en étroite collaboration avec les collectivités locales. Depuis 2015, des clientes effectuent leur trajet habituel accompagnées par des experts de la mobilité et de la sécurité, dans le but d’identifier des contextes et éléments à l’origine d’un sentiment d’insécurité.

A l’issue des marches exploratoires, ces volontaires appelées « ambassadrices » font des préconisations et des propositions concrètes d'amélioration de leurs conditions de déplacements : aménagement autour des arrêts, propreté des véhicules, confort visuel, vidéoprotection, éclairage public, etc.

Engagées dans cette démarche citoyenne, 28 ambassadrices se sont déjà mobilisées pour améliorer les conditions de sécurité des lignes C5, C12, C14, 7 et 52

Dans la continuité des précédentes marches exploratoires, avec le soutien des communes de Grigny et Givors, le réseau TCL lance une campagne de recrutement auprès des habituées de la ligne 80 pour former un nouveau groupe d’ambassadrices et devenir actrices de leur propre sécurité.

« Ce qu’il se passe sur la ligne [C12], et dans les transports de façon générale, n’est que le reflet de la société. Il se peut que nous soyons confrontées à une situation de harcèlement, à des regards malsains ou des gestes déplacés.  Je suis engagée parce que je l’ai vécu, je n’ai pas su en parler et j’espère que ce que l’on met en place va aider les clientes TCL. » Sophia, étudiante, ambassadrice ligne C12

« Je préfère l'action à la plainte. Alors, quand j'ai vu l'affiche d'appel à mobilisation pour la ligne C5, j'ai choisi d'y répondre, comme d'autres femmes de 19 à 70 ans, venues de tous les horizons. Nous nous sommes enrichies de nos différences […] de nos expériences parfois similaires, parfois pas. Pour pouvoir s'asseoir tout au fond du bus en toute sécurité, sans appréhension par exemple.» Aline, ambassadrice ligne C5